Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mercredi 16 janvier 2019

Grace Ly répond à Yann Moix : « Je ne suis pas une denrée exotique »

Publié le

Elle sourit à la caméra.
L'autrice française Grace Ly   Photo : Brigitte Sombié

Durant la promotion de son livre Rompre, Yann Moix affirmait avec une franchise assumée qu'il ne fréquentait que des Asiatiques, en ajoutant préférer les femmes de 25 ans à celles de son âge. Refusant de se faire réduire à un objet exotique, l'autrice française aux origines cambodgiennes Grace Ly réagit vivement à cette polémique. Jointe à Paris, elle discute aussi de son premier roman, Jeune fille modèle, qui aborde le racisme « ordinaire » que subissent les communautés asiatiques en France.

Jeune fille modèle, Grace Ly, Fayard, décembre 2018
Résumé de l'éditeur : Chi Chi est une jeune fille comme les autres. Sauf qu’elle ne ressemble pas du tout aux posters des magazines. Et que le principal du Lycée écorche son nom quand il fait l’appel.

Chi Chi aurait préféré s’appeler Marie, Isabelle ou Sophie. D’ailleurs, Ama dit qu’elle est une « banane » : jaune à l’extérieur et blanche à l’intérieur. Chi Chi a grandi dans le Treizième qu’elle arpente chaque soir pour livrer les plats du restaurant familial L’Extrême-Orient. Elle a l’impression de vivre dans un cliché, parle mal sa langue maternelle, et l’Asie lui semble une terre exotique, même si elle est rompue aux traditions du Nouvel An lunaire.

Quand Ama lui dit : « Nous sommes des Chinois du Cambodge », elle ne trouve pas la région correspondante sur la mappemonde ni son histoire tragique dans ses livres scolaires.

La websérie Ça reste entre nous - Épisode 1 « L'image de la femme asiatique »

Chargement en cours