Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 15 janvier 2019

Pourquoi j'écris : l'audace d'Evelyne de la Chenelière

Publié le

Elle sourit à la caméra.
La comédienne et dramaturge Evelyne de la Chenelière   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« Comme quelqu'un qui inspire la liberté. » Voilà comment Evelyne de la Chenelière aimerait que l'on se souvienne d'elle. Celle qui a écrit la populaire pièce Monsieur Lazhar répond au questionnaire « Pourquoi j'écris ». La dramaturge insiste sur l'immense privilège qu'elle a de faire ce métier : « Ce qui me comble dans ce travail, c'est d'avoir le temps d'affiner mon regard, le temps pour marcher vers une liberté de l'esprit. »

La plus récente pièce d'Evelyne de la Chenelière : Noir, mise en scène de Jérémie Niel, du 22 janvier au 9 février au Théâtre de Quat’Sous
Scénario : Christian Bégin, Evelyne de la Chenelière, Justin Laramée et Jérémie Niel
Mise en scène de Jérémie Niel
Avec Christian Bégin, Evelyne de la Chenelière, Justin Laramée, Stefania Skoryna et les voix de Jeanne Chaumont-Goneau et de Loula Ospina-Kirouac

Synopsis : Au fond d’une forêt, trois êtres humains sont perdus, captifs : ils sont manifestement encombrés par un cadavre. Le spectateur, témoin important de l’histoire qui se trame devant ses yeux, assistera à cette intrigue mystérieuse, déroutante. Véritable expérience sensorielle, à l’intersection improbable du burlesque et de la mélancolie, Noir fouille et profane les mécanismes du polar.

Chargement en cours