Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 3 décembre 2018

La BD romanesque La petite Russie : l'originale colonisation de l'Abitibi

Publié le

Il sourit à la caméra.
Le bédéiste Francis Desharnais   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« C'était la misère noire chez les bûcherons, mais un jour, ils se sont rassemblés pour se donner du poids devant les compagnies. » Le bédéiste Francis Desharnais puise dans les souvenirs de son grand-père pour raconter l'histoire de Guyenne, un petit village en Abitibi dont les habitants se sont organisés du mieux qu'ils pouvaient durant la Grande Noirceur.

La petite Russie, Francis Desharnais, Pow Pow, octobre 2018
Résumé de l'éditeur : C’est une histoire de la colonisation de l’Abitibi. Un portrait d’hommes et de femmes qui ont tout quitté pour aller s’installer dans le Nord. Le récit d’un petit village qui s’appelle Guyenne. Sauf que Guyenne n’est pas une paroisse comme les autres. C’est une coopérative. Le bois que tu coupes là ne t’appartient pas et la coop garde 50 % de ton salaire pour financer le développement de la colonie. Dans le coin, il y en a qui appellent cet endroit, « la petite Russie ». C’est là que Marcel et Antoinette vont vivre durant vingt ans.

Chargement en cours