•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat : comment enseigner les idées dites offensantes?

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Débat : comment enseigner les idées dites offensantes?

Audio fil du mercredi 28 novembre 2018
Ils sourient au micro.

De gauche à droite, les professeurs Jean-Philippe Warren, Chantal Maillé et Yolande Cohen

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Plusieurs étudiants aux États-Unis refusent l'étude de certains sujets ou la lecture de certains auteurs, les jugeant offensants, ce dont s'inquiètent les auteurs de l'essai The Coddling of the American Mind. Les professeurs Jean-Philippe Warren, Chantal Maillé et Yolande Cohen se demandent comment aborder des sujets délicats dans le cursus universitaire.

« L’université sera toujours une caisse de résonnance pour les débats de société. Dès que c’est chaud dans la société, on voit que ça devient chaud à l’intérieur des murs de l’université. Il y a une passerelle qui existe entre les deux mondes. L’université n’est plus une tour d’ivoire qui peut faire abstraction de ce qu’il se passe dans le reste de la société, et c’est tant mieux. Il y aura des excès, des abus et des exagérations, mais c’est le prix à payer pour avoir une vie scolaire vivante et dynamique. » - Jean-Philippe Warren

À lire sur le sujet :

  • The Coddling of the American Mind: How Good Intentions and Bad Ideas Are Setting Up a Generation for Failure, Greg Lukianoff et Jonathan Haidt, 2018
  • Pédagogie des opprimés, Paulo Freire, 1970
  • Teaching to Transgress, bell hooks, 1994

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi