•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'historien au service du débat public : la question du crucifix à l'Assemblée nationale

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

L'historien au service du débat public : la question du crucifix à l'Assemblée nationale

Audio fil du lundi 22 octobre 2018
Un crucifix sur un mur

Le crucifix de l'Assemblée nationale

Photo : ICI Radio-Canada/Bernard Huard

« Ce crucifix a été instauré par Maurice Duplessis dans les années 40 afin de symboliser l'union de l'Église et de l'État. Sachant cela, [...] c'est à la société de se saisir de ce débat et de poser les questions qui s'imposent. » Par la lorgnette de la science historique, l'intellectuel et historien Pierre-Luc Brisson aborde l'épineux débat entourant la présence du crucifix à l'Assemblée nationale. Il démontre qu'il ne faut pas tout mêler et qu'il existe une nette distinction entre la mémoire, le patrimoine et l'histoire.

Il faut distinguer l’histoire, qui est un processus constant de réflexion critique et de révision du passé, de ce qu’est le patrimoine et de ce qu’est la mémoire. [...] La mémoire, contrairement à l’histoire, c’est le récit qu’une société décide de se raconter à elle-même pour avoir un sens, pour créer du sens, pour créer un liant politique au sein d’une communauté. Chaque société s’invente des histoires ou des mythes fondateurs.

Pierre-Luc Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi