Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 11 octobre 2018

Le nombril de la lune, de Françoise Major : dans le ventre de Mexico

Publié le

Elle sourit au micro.
L'écrivaine Françoise Major   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« C'est l'une des villes où il y a le plus de musées au monde. C'est toujours vivant, il s'y passe toujours des choses incroyables. [...] L'inspiration vient de partout, c'est en ébullition tout le temps. » L'écrivaine Françoise Major fait l'apologie de Mexico, ville qu'elle affectionne au point d'y situer l'intrigue dans son dernier livre, Le nombril de la lune. Ce dernier est composé de 25 nouvelles qui se déroulent dans un univers qui mêle la tradition et la modernité.

Le nombril de la lune, Françoise Major, Cheval d’août, 10 octobre 2018
Résumé de l'éditeur : Ulises étouffe dans le métro à l’heure de pointe. José Fernando chasse l’homme. Yohualli flirte avec Claudia, mais sort avec Ximena qui est trop complice de Jon. El Calacas assaille Javier sur le chemin de l’école. Toño part à la rencontre de la mer et y croise sa vie adulte. Le pape bénit tout le monde. Mexico, ses jacarandas, ses rues défoncées, les cris des vendeurs ambulants. Dans Le nombril de la lune, Françoise Major dépeint un univers entre splendeur et infamie où s’entrelacent le poids de la tradition et une modernité sans foi ni loi : l’amour fleur bleue côtoie la trahison, la fête reprend toujours ses droits malgré la barbarie.

Chargement en cours