Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mercredi 29 août 2018

Je te porte sur mon front, le poème mélancolique de Steve Gagnon

Publié le

Une orque qui transporte la carcasse de son petit sur son nez
La mère J-35 a été aperçue en train de balancer la dépouille de son petit sur son nez durant au moins sept jours.   Photo : Ken Balcomb/Centre for Whale Research

Poursuivant un travail entrepris avec son essai Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles, Steve Gagnon va au-delà du fait divers et prend une nouvelle insolite pour en faire de la poésie. Cette semaine, il s'est inspiré de la nouvelle « Une maman orque en deuil transporte son bébé mort depuis une semaine », un fait divers d'une tristesse abyssale.

Extrait de son poème inspiré du fait divers « Une maman orque en deuil transporte son bébé mort depuis une semaine »

« Je te porte sur mon front
parce que notre vie ensemble sera courte
et que je veux t’apprendre au complet
pour te raconter par cœur
et que personne n’ignore ta naissance
je te porte sur mon front
et ne t’occupe pas des caméras mon fils
le courage est une chose rare qu’on photographie
comme on photographie les tornades
les aurores boréales
les ossements de dinosaures
les ouragans
et les baleines qui s’échouent sur le large
et celles qui se heurtent contre les bateaux
et celles qui se noient dans un filet
et celles qui refusent de laisser couler leurs enfants
je te porte sur mon front
et être deux est suffisant. »

//

Steve Gagnon est de la distribution de la pièce OSLO, présentée du 5 septembre au 13 octobre chez Duceppe.

Chargement en cours