Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du vendredi 25 mai 2018

Que faire d'un enfant handicapé qui vieillit? Le micro ouvert de Diane Chênevert

Publié le

La femme aux lunettes multicolores explique son point de vue.
Diane Chênevert présente un texte à propos de son fils Philippe, aux prises avec de nombreux handicaps.   Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Son fils, Philippe, va bientôt fêter ses 18 ans. Dans la vie d'une mère, il s'agit normalement d'un rite de passage heureux, celui au cours duquel on voit avec fierté son enfant devenir officiellement adulte. Pour Diane Chênevert, c'est plutôt la crainte qui domine. C'est que son fils, Philippe, est atteint de paralysie cérébrale. Et, surtout, que les ressources offertes pour venir en aide aux adultes polyhandicapés et à leurs proches fondent comme neige au soleil. Celle qui est fondatrice de la maison de répit du Centre Philou lance un appel à un véritable soutien de la part de l'État.

Extrait

À l’aube de ses 18 ans, je ne veux pas dire à Philippe que je me bats depuis autant d’années que son existence, que je suis essoufflée, et qu’un jour on pourrait se retrouver côte-à-côte en CHSLD, mon enfant et moi. Il ne comprendrait pas de toute façon. Rappelez-vous : il a une déficience intellectuelle profonde combinée à une déficience physique sévère. Je ne veux pas lui offrir une simple apparition dans les médias : non, je veux lui dire que comme tout le monde, il a sa place dans la société, et qu’à même son fauteuil roulant, il a le pouvoir de la faire avancer.

Chargement en cours