•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Fuir la communauté hassidique pour offrir une éducation complète à ses enfants

Audio fil du jeudi 11 mai 2017
L'affiche du documentaire <i>Je veux savoir</i>, réalisé par la journaliste Émilie Dubreuil et produit par Eurêka productions.

L'affiche du documentaire Je veux savoir, réalisé par la journaliste Émilie Dubreuil et produit par Eurêka productions.

Photo : Les productions Eurêka!

La journaliste Émilie Dubreuil, qui a levé le voile il y a 11 ans sur l'éducation dans les écoles hassidiques montréalaises, propose dans le documentaire Je veux savoir une incursion dans la vie de Yohanan Lowen et Shifra Wasserstein, qui ont quitté leur communauté en 2010 pour que leurs enfants aient accès à une éducation complète et laïque. Selon elle, il est nécessaire de parler publiquement des ratés du système scolaire des communautés hassidiques.

Émilie Dubreuil a révélé en 2006 que des milliers d'enfants juifs hassidiques étaient scolarisés en contravention de la Loi sur l'instruction publique. Des milliers d’entre eux fréquentaient des écoles exclusivement religieuses qui ne respectaient pas les programmes obligatoires.

Au fil des ans, Émilie Dubreuil a été contactée par Yohanan Lowen. Ce dernier lui a raconté que lui et sa femme voulaient échapper à ce qu’ils qualifiaient de prison intellectuelle. « Il a compris qu’il était privé de certaines connaissances et il a voulu extraire ses enfants de cette réalité », dit-elle.

D’avoir ce son de cloche de l’intérieur m’a bouleversée complètement et c’est à partir de là que j’ai décidé de faire un documentaire.

Émilie Dubreuil
La journaliste Émilie Dubreuil parle de son documentaire <i>Je veux savoir</i> au micro de <i>Plus on est de fous, plus on lit!</i>Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La journaliste Émilie Dubreuil parle de son documentaire Je veux savoir au micro de Plus on est de fous, plus on lit!

Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

« Il ne savait pas c’était quoi un fleuve »
Je veux savoir montre notamment à quel point la scolarisation offerte dans les communautés hassidiques montréalaises bafoue la Loi sur l'instruction publique.

Par exemple, à un moment dans le documentaire, Émilie Dubreuil se trouve sur le pont Jacques-Cartier en compagnie de Yohanan Lowen et ce dernier, pointant le fleuve Saint-Laurent, lui demande de quoi il s’agit. « Il ne savait pas c’était quoi un fleuve », fait remarquer Émilie Dubreuil. « Ce genre d’anecdotes est arrivé à plusieurs reprises pendant le tournage », ajoute-t-elle.

Rappelons que Yohanan Lowen et Shifra Wasserstein ont déposé une poursuite contre le gouvernement du Québec, qu’ils accusent d’avoir volé leur droit à l’éducation en refusant d’appliquer la Loi sur l’instruction publique.

Référence :
Le documentaire Je veux savoir, réalisé par Émilie Dubreuil et produit par Eurêka productions, diffusé le samedi 13 mai, à 21 h, sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi