•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Palmarès des romans de l'année, selon Claudia Larochelle, Chantal Guy et Karine Rosso

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Palmarès des romans de l'année, selon Claudia Larochelle, Chantal Guy et Karine Rosso

Le dessin d'une femme nue recroquevillée.

« Permafrost », d’Eva Baltasar

Photo : Verdier

Fidèles à nos habitudes, vers la fin de notre saison, nous réunissons des lectrices et des lecteurs aguerris pour dresser le palmarès des romans les plus marquants. Autour de cette tablée virtuelle, l'autrice Karine Rosso, la chroniqueuse Chantal Guy et la journaliste Claudia Larochelle font part de leurs coups de cœur littéraires de cette tumultueuse année.

Le cœur synthétique, de Chloé Delaume, Seuil, 20 août 2020

Une image floue d'une personne habillée en rouge.

« Le coeur synthétique », de Chloé Delaume

Photo : Seuil

D’une finesse dans l’écriture et d’une lucidité incroyable sur les relations hommes-femmes. Elle ne tombe jamais dans les clichés ou dans l’apitoiement.

Claudia Larochelle

Les étés de l'ourse, de Muriel Wylie Blanchet, Boréal, 8 juin 2020

Une photo aérienne d'un rivage.

« Les étés de l'ourse », de Muriel Willie Blanchet

Photo : Boréal

C’est un genre littéraire où la nature impose sa loi. J’ai appris sur le courage et sur la force de cette femme qui s’est prise en main […] C’est une belle leçon d’humanité.

Claudia Larochelle

Pour qui je me prends, de Lori Saint-Martin, Boréal, 25 février 2020

La photographie floue d'une personne qui descends les escaliers.

« Pour qui je me prends », de Lori St-Martin

Photo : Boréal

C’est un hommage à langue française. C'est un roman intéressant, surtout, qu’en ce moment, on parle de la défense de cette langue.

Claudia Larochelle

Permafrost, d’Eva Baltasar, Verdier, 9 octobre 2020

Le dessin d'une femme nue recroquevillée.

« Permafrost », d’Eva Baltasar

Photo : Verdier

J’ai trouvé ça jouissif, d’un humour désespéré pour parler de notre douleur de vivre.

Karine Rosso

For Today I am a Boy, de Kim Fu, Héliotrope, 16 mars 2020

La photo d'une perruque bleue.

« For today I’m a boy, de Kim Fu

Photo : Héliotrope

Ténèbre, de Paul Kawczak, La Peuplade, 20 janvier 2020

Le dessin d'un serpent vert posé sur un globe noir.

« Ténèbres, de Paul Kawczack

Photo : La Peuplade

Un vrai roman d’aventures qui est anticolonial, extrêmement bien documenté. Il fait une description de la jungle qui devient une métaphore de la destruction et du désir […] un roman initiatique avec une réflexion d’une traversée mystique sur la recherche de soi.

Karine Rosso

Rougarou, de Cherie Dimaline, Boréal, 29 septembre 2020

Le dessin d'un loup.

« Rougarou, de Cherie Dimaline

Photo : Boréal

Un véritable page turner […] On le lit d’une traite. C’est un bon livre fantastique qui a eu des éloges du New York Times.

Chantal Guy

Le consentement, de Vanessa Springora, Grasset, 3 février 2020 au Québec et 2 janvier 2020 en France

La photo de l'autrice qui sourit à la caméra.

« Le consentement », de Vanessa Springora

Photo : Grasset

Bouleversant, mais nécessaire à lire. On attaque l’impunité de la littérature. Il était temps en 2020.

Chantal Guy

Chasse à l'homme, de Sophie Létourneau, La Peuplade, 2 mars 2020

Une main ouverte qui tient le titre dans sa paume.

« Chasse à l’homme », de Sophie Létourneau

Photo : La peuplade

Un roman-fragment qui se lit super bien, qui est plein de suspense. C’est un roman sur le désir amoureux et le désir d’écrire.

Chantal Guy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi