•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Victoire!</em>, de Michel Tremblay&nbsp;: jouer avec l’interdit

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Victoire!, de Michel Tremblay : jouer avec l’interdit

Il sourit au micro.

Le scénariste, écrivain et dramaturge Michel Tremblay

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Les membres de notre club de lecture Daniel Turcotte, Émilie Dubreuil et Kevin Lambert ont lu le dernier livre de Michel Tremblay, Victoire!, sa soixante et onzième publication en carrière. Dans un style comparé à celui de Gabriel García Márquez, l'auteur des Belles-sœurs revisite certains personnages présentés dans La diaspora des Desrosiers et aborde des thèmes tabous, comme l'inceste.

Une œuvre magnifique, mais dérangeante, écrite avec beaucoup de tendresse et de beauté.

Kevin Lambert

Victoire!, Michel Tremblay, Leméac, 11 novembre 2020

Résumé de l'éditeur : 1898, au cœur des Laurentides. Après sept ans passés au couvent, Victoire tourne le dos à la vie de religieuse qui l’attendait et décide de rentrer à Duhamel pour retrouver son frère Josaphat, orphelin comme elle depuis le décès de leurs parents dans l’incendie de l’église du village.

Dans cette élégie romanesque composée par Victoire, Michel Tremblay donne à entendre l’un de ses plus beaux hymnes à la vie, encore une fois porté par une voix de femme aux accents opératiques. Car nous savons tous, maintenant que les secrets de famille ont été dévoilés bribe par bribe à travers La diaspora des Desrosiers et les Chroniques du Plateau-Mont-Royal, que de ces deux orphelins incestueux vont naître Albertine, puis Gabriel, le mari de la Grosse Femme et le père de Jean-Marc, alias Michel Tremblay. Mais cela n’a jamais été vraiment raconté, et cela devient un moment d’écriture de très haute intensité, transporté par la musique endiablée de l’interdit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi