•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Pleurer au fond des mascottes et l'insoutenable légèreté de Simon Boulerice

Simon Boulerice dans le décor de Bonsoir bonsoir!

Simon Boulerice

Photo :  La production est encore jeune inc. / Pascal Roberge

« Il faut être léger comme l'oiseau et non comme la plume. » Simon Boulerice reprend la formule de Paul Valéry pour se définir. L'auteur à succès, qui est connu pour sa joie de vivre légendaire, prétend que l'on peut être léger tout en ayant de la profondeur. Il expose sa théorie dans son dernier ouvrage autobiographique, Pleurer au fond des mascottes.

Quand la caméra s'allume, je m'allume avec elle, mais je suis aussi capable de m'éteindre et être dans le silence le plus total. J'aime ce passage de l'un à l'autre.

Simon Boulerice

Pleurer au fond des mascottes, Simon Boulerice, Québec Amérique, 6 octobre 2020
Résumé de l'éditeur : Pourquoi Simon sourit-il autant? Et que cache-t-il derrière ce sourire? Que camouflent les costumes de mascotte qu’il emprunte ou les masques qu’il revêt? D’où lui viennent cette légèreté, cette juvénilité? C'est à ces questions que Simon tente de répondre, en revisitant l'arrivée lumineuse du théâtre dans sa vie. L'auteur se dévoile et se donne sans demi-mesure. Avec une gravité qui prend aux tripes... mais avec le sourire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi