•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Sublime royaume,</em> de Yaa Gyasi, enchante le club de lecture

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Sublime royaume, de Yaa Gyasi, enchante le club de lecture

Une couverture de livre vert et rose.

Le roman « Sublime royaume », de Yaa Gyasi

Photo : Calmann-Levy

Un formidable travail de mémoire, une dose d'humanité, un roman délectable... Les membres de notre club de lecture encensent à l'unisson le dernier roman de Yaa Gyasi. La romancière américaine qui avait conquis la critique trois ans auparavant avec No Home épate à nouveau la galerie avec Sublime royaume.

Roman poignant écrit avec une grande maîtrise, un humour, une dose d’humanité et un réalisme implacable.

Blaise Ndala

Yaa Gyasi est une jeune romancière dont le premier roman, No Home, compare sur sept générations deux branches d’une lignée familiale : l’une restée en Afrique et l’autre réduite en esclavage aux États-Unis. L’autrice a été récompensée pour ce livre, entre autres par la National Book Foundation, en septembre 2016.

Dans Sublime royaume, elle y raconte le parcours de Gifty, une chercheuse en neurologie qui tente de comprendre le phénomène des dépendances. L'autrice y visite ses thèmes de prédilections, comme la transmission, la résilience et les liens entre la foi et la science.

Sublime royaume (Transcendent Kingdom), Yaa Gyasi, Calmann-Lévy, 28 septembre 2020 (parution en anglais: 1er septembre 2020)

Résumé de l'éditeur : Gifty, Américaine d'origine ghanéenne, est chercheuse en neurologie. Du jour au lendemain, elle doit accueillir sa mère qui a des problèmes de santé. Elle se remémore alors son passé et l'origine de l'explosion de sa famille. Un roman sur les difficultés rencontrées par les Afro-Américains aux États-Unis et les différences entre générations au sein d'une famille issue de l'immigration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi