•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Les écrivaines oubliées : le portrait d'Ida Maze, par Kevin Lambert

Il sourit au micro.

L'écrivain Kevin Lambert

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Comme un archéologue des temps modernes, Kevin Lambert souhaite plonger dans les strates passées de la littérature québécoise et canadienne pour y découvrir des merveilles oubliées, « de suprêmes bizarreries », dit-il. L'auteur entame donc un nouveau segment débusquant des écrivaines et écrivains qui sont passés sous le radar. Aujourd'hui, il nous présente Ida Maze, une figure très importante de la communauté juive qui a marqué la scène littéraire montréalaise.

Ces livres oubliés nous en disent beaucoup sur notre manière de raconter nos histoires. […] Les choses qu’on laisse dans l’ombre sont parlantes aussi.

Kevin Lambert

Poète et salonnière, Ida Maze est arrivée à Montréal en 1908, à l'âge de 15 ans, de la Biélorussie. Juive ashkénaze, elle a dû fuir avec toute sa famille les violences antisémites qui avaient cours en Europe de l’Est. Dans les années 1930, elle est devenue une figure centrale de la littérature yiddish à Montréal. On la surnomme « la mère des écrivains yiddish montréalais », nous apprend Kevin Lambert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi