•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La politologue Jade Bourdages, en colère contre l’État

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

La politologue Jade Bourdages, en colère contre l’État

Photo de Jade Bourdages devant un micro de radio.

Jade Bourdages

Photo : Radio-Canada / Coralie Mensa

« Le récit d'État efface beaucoup la souffrance », affirme Jade Bourdages. La professeure à l'École de travail social de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) craint que nous sortions « tétanisés » de cette crise et que nous soyons incapables de bien la raconter. C'est ce qu'elle exprime avec indignation dans son « Micro ouvert », un véritable réquisitoire contre l'État québécois.

Dans cet esprit, Jade Bourdages a lancé le projet « Rêver sous l'État d'exception en temps de pandémie », où elle souhaite recueillir et assembler les histoires que les gens vivent depuis le début de la pandémie.

Envoyez vos récits à ce courriel :
reversouspandemie@gmail.com

Extrait de son « Micro ouvert » :
J’m’en étais faite des scénarios de fin du monde, c’est ça ma job. Pleins. Des ruines. Chaque fois unique, la fin du monde. J’avais presque pensé à toute. Ah, même les pandémies, j’y ai pensé. Mais ça… Ça, j’y avais jamais pensé. J’avais jamais pensé qu’on s’ramasserait tout tu seul. Chacun d’notre bord. Dans nos cuisines.

Quand j’t’ais p’tite, j’faisais du pain avec ma mère. J’ai tout le temps fait du pain. Mais là, vous êtes pu là, y a pu personne. J’ai pas l’temps faire du pain, s’pas l’temps. L’État y est dans ma cuisine.
[…]

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi