•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alain Deneault : pandémie et modèles économiques

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Alain Deneault : pandémie et modèles économiques

Il sourit au micro.

Le philosophe Alain Deneault

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Alain Deneault critique avec véhémence notre système capitaliste qui, selon lui, est en partie responsable de la crise que l'on traverse. Le philosophe et essayiste pense qu'il faut cesser de tout sacrifier au nom de la santé de l'économie marchande et de revoir les modalités profondes de ce système.

Au sujet de cette crise, il est sans équivoque : « On peut inscrire cette pandémie dans une suite de phénomènes qui s’expliquent par une surexploitation des ensembles du vivant. Que ce soit le réchauffement climatique, la surexploitation des richesses, l’interconnexion de notre système de consommation et de production ou les modes d’exploitation de l’énergie et des ressources minières, il arrive un point où l’on ne peut plus cacher le caractère non viable des modalités qu’on met en œuvre. »

Le philosophe, auteur et professeur milite pour que l'on insuffle un sens humaniste au capitalisme, qui ne profite au fond qu'à une minorité de gens fortunés.

« On nous dit qu’il n'y a rien de pire que l’effondrement de cette économie marchande et qu’il vaut mieux hypothéquer les écosystèmes, notre santé psychologique, notre santé physique au profit d’une croissance qui ne profite qu’à une poignée d’actionnaires, surtout pas à la classe moyenne », déplore-t-il.

Alain Deneault réfléchit plus profondément à la question de l'économie à travers sa série déclinée en six thèmes (l'économie de la nature, l'économie de la foi, ainsi que l'économie esthétique, psychique, conceptuelle et politique). On peut découvrir ses ouvrages chez son éditeur, Lux (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi