•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise du logement, le cri du cœur de Pascale Drevillon

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

La crise du logement, le cri du cœur de Pascale Drevillon

La femme lit son texte, papier à la main.

La comédienne Pascale Drévillon lit un texte dans lequel elle dénonce les abus de certains propriétaires de logement.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Dans son « Micro ouvert », la comédienne Pascale Drevillon remet en question le flou moral des « rénovictions », dont elle est elle-même victime.

Extrait de son « Micro ouvert » :
On n’en parle qu’à demi-mot, même notre rutilante Valérie Plante commence à peine à la nommer : la crise du logement. Je sais, problématique urbaine s’il en est, mais ce sont les sentiments d'avarice derrière qui m’intéressent aujourd’hui, ce qui fait qu’on repousse l’accès au logement pour tous, que ceux qui possèdent plusieurs toits pour leur grosse tête décident d’en priver d’autres. Nulle part où vivre pour la classe moyenne, sans parler des plus pauvres. Un marché glorieux et lucratif, apparemment! Des propriétaires qui vident, rénovent, doublent. Et pas de quartier! L’heure des « rénovictions » a sonné.

Pascale Drevillon joue le rôle de Maria dans la série télé Fugueuse la suite, diffusée à TVA. Elle présente de nouveau Genderf*cker, à l’Espace Libre, à Montréal, du 26 au 29 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi