•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Analyse du <em>New York Times</em>

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Analyse du New York Times

Les bureaux du New York Times sur la 8e avenue, dans le quartier Midtown

Les bureaux du New York Times sur la 8e avenue, dans le quartier Midtown

Photo : iStock

Fondé en 1851, The New York Times s'est hissé au sommet des quotidiens les plus lus dans le monde. Avec ses 5,25 millions d'abonnés, ses 1600 journalistes et ses 127 Pulitzer, le quotidien new-yorkais est une véritable icône dans l'univers médiatique. Les journalistes Marc Laurendeau et Noémi Mercier font l'autopsie de cet objet culturel incontournable.

Le banquier George Jones et le journaliste Henry Jarvis Raymond ont créé, le 18 septembre 1851, le New York Daily Times, rebaptisé The New York Times six ans plus tard. Ce duo avait pour ambition d’offrir une information de qualité afin de se démarquer des tabloïds qui pullulaient à l’époque. La devise que l’on pouvait lire sur l’édifice du Times était « All the News That's Fit to Print » (toutes les nouvelles qui méritent d’être publiées).

À lire :

• La série documentaire The Fourth Estate, « une leçon de journalisme », selon Marc Laurendeau.
• Le livre Dark Towers, de David Henrich
• Le livre Truth in Our Times, de l’avocat du New York Times David E. McCraw


La version virtuelle (Nouvelle fenêtre) du quotidien a été lancée en 1996 et elle est souvent considérée comme un fer de lance dans ce domaine. Alors que les journaux imprimés traversent une importante crise, le New York Times connaît des gains records dans ses abonnements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi