•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment s'en sortir dans un monde anxiogène, selon Mélikah Abdelmoumen

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Comment s'en sortir dans un monde anxiogène, selon Mélikah Abdelmoumen

Elle sourit au micro.

L’écrivaine et éditrice Mélikah Abdelmoumen

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« À ceux qui, comme moi, se reconnaissent dans le dessin du personnage terrifié par le monde dans son écran : éteignez un moment. Tendez la main. Prenez un livre. » Ayant marre du marasme, de la violence et du climat toxique ambiant, l'écrivaine et éditrice Mélikah Abdelmoumen a souvent le réflexe de se réfugier dans les livres. Elle y trouve des compagnons qui la guident vers la quiétude et des lieux où elle peut enfin respirer.

Extrait de son monologue :

Le monde d’aujourd’hui que présentent les écrans de nos ordinateurs, de nos téléphones, de nos télés est probablement tout aussi anxiogène que celui où je me trouvais le jour où je suis tombée sur ce dessin qui était également un miroir.

Mais je n’ai plus du tout peur de sortir et d’aller m’y mêler, d’aller m’en mêler, parce que je lutte contre le temps effréné du déferlement des infos macabres à l’écran en allant me réfugier dans le temps lent de la lecture, de la pensée qui se déploie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi