•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

La lecture de Jean-Paul Daoust : le poète Fernand Durepos

Le poète vêtu de cuir noir écoute l'animatrice.

Le poète Fernand Durepos présente son recueil Mourir m'arrive.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Jean-Paul Daoust accueille au cabaret le poète Fernand Durepos, un de ses anciens étudiants. Son recueil culte Mourir m'arrive vient tout juste d'être réédité. « Comme dirait [Lucien] Francoeur, c'est un rockeur sanctifié », affirme notre poète en résidence à son sujet.

Résumé de l'éditeur
Sauvage, vulnérable et lucide, la poésie de Fernand Durepos cisaille quelque part entre la coupe à blanc et l’orfèvrerie, rêve de brillant et de sombre, d’amour, de tout ce dont celui-ci est capable, tant par ses beautés que par ses ombres. Mourir m’arrive, c’est se transgresser, volontairement choisir de se perdre, pour le pouvoir d’aller au fond de soi, y rejoindre ceux et celles dont on n’aura jamais rien su, leur faire sentir qu’ils ne sont pas seuls, où qu’ils soient et peu importe la vie qui leur est échue.

Regardez la bande-annonce de Mourir m’arrive :

Référence
Mourir m’arrive, Fernand Durepos, Les Éditions de l’Écrou, 2019

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi