•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

L’hommage de Manal Drissi aux mauvais lecteurs et mauvaises lectrices

Une femme portant des écouteurs sourit devant un micro.

Manal Drissi

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

La chroniqueuse Manal Drissi profite de cette tribune qui lui est offerte au Salon du livre de Montréal pour expliquer la pensée des mauvais lecteurs et mauvaises lectrices, dont elle dit faire partie.

Toutes celles qui sont ici au Salon en train d’acheter des livres alors qu’une pile les attend déjà à la maison. Celles qui commencent plusieurs livres en sachant très bien qu’elles ne sont aucunement dotées de la capacité de coordonner une telle tâche. Celles qui abandonnent quand c’est plate. Qui lisent des best-sellers 12 ans après leur sortie et qui arrivent au party de Noël en 2019 en te demandant si t’as lu Le secret parce que ça les a transformées.

Manal Drissi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi