•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gaspésie chérie de Claudine Roy

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

La Gaspésie chérie de Claudine Roy

La dame à lunettes sourit à l'animatrice.

Claudine Roy parle de la Gaspésie en des termes élogieux.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

La présidente et fondatrice des Traversées de la Gaspésie (TDLG) livre, dans son « Micro ouvert », un hommage énergique à sa région. « J'ai toujours eu l'amour prochain de ce pays qui m'a vu naître », révèle Claudine Roy.

La Grande traversée hivernale aura lieu du 22 au 29 février 2020, sous le thème de la traversée de la lumière.

La Gaspésie

L’amour de mon pays! J’ai toujours eu l’amour de ma Gaspésie... Eh oui, mes amis, dès mon plus jeune âge, je sortais avec mon grand-père pour aller « jigger » la morue, et il m’a fait comprendre que « la mer, ça allonge le regard, ça élargit l’œil et ça agrandit le dedans »!

Ce pays de mon enfance court dans mes veines, de la pointe de mes pieds jusqu’au cordon de mon cœur. Ma Gaspésie, c’est l’appel du large et des plus hauts sommets. Une odeur persistante de varech et de ciel qui ne s’échappe jamais de mes narines!

Je n’échangerais pour rien au monde mon enfance extraordinaire! Une enfance riche d’amour, de fierté et remplie d’humanité. Je savais toute petite que j’étais loin des grandes villes, mais chez nous, on avait choisi de se souvenir d’où on venait!

Merci Maman et Papa. Je suis tellement fière d’appartenir à une Gaspésie d’hier et d’aujourd’hui.

Ces dernières années, la Gaspésie a réussi à faire mentir les statistiques les plus pessimistes sur son avenir. Nous avons ralenti l’exode de notre population et obtenu un seuil migratoire positif chez les jeunes de 25-35 ans, signe que nos jeunes adoptent et apprécie notre coin de pays. Car ici, la vie est plus simple, plus connectée sur l’environnement, sur la communauté, sur la nature.

La Gaspésie, c’est une économie diversifiée. Il y a les pêches, le tourisme, la forêt, l’éolien, les communications, la culture, et que dire de ses jeunes qui reprennent les terres et les cultivent à nouveau! De là l’émergence de petites exploitations agricoles, de distilleries où on a créé notre fabuleux gin la Radoune, de microbrasseries plus inventives les unes que les autres qui font la fierté de notre Gaspésie gourmande!

En tourisme, la Gaspésie a une notoriété internationale. Le magazine National Geographic la mentionne comme l’une des destinations touristiques avec le plus fort potentiel au monde. C’est pourquoi il faut continuer d’avoir l’appui de nos gouvernements pour que ce positionnement demeure; il nous faut des transports appropriés, le retour du train, des tarifs aériens qui ont du sens et des routes bien entretenues.

Vous savez, la Gaspésie est plus grande que la Belgique et presque aussi grande que la France. C’est un pourtour de 700 km où défile un chapelet de villages entre mer et montagnes des plus spectaculaires!

Oui, la Gaspésie est belle en été, mais l’hiver, elle est un secret bien gardé. Venez nous voir en ski, en raquettes, en bottines, les Gaspésiens et la belle gang de la Traversée de la Gaspésie sont là pour vous recevoir à bras grands ouverts.

La Gaspésie, la liberté! À la vie qui nous unit mes amis!

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi