•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le numérique au service de l'éducation, un cadeau empoisonné?

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Le numérique au service de l'éducation, un cadeau empoisonné?

Un père tient une tablette électronique et la montre à sa fille.

L’internet, les réseaux sociaux et les applications mobiles sont de plus en plus présents dans la vie des jeunes.

Photo : iStock

« Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque trois heures d'écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. » C'est ce que l'on peut lire dans le livre La fabrique du crétin digital, l'un des deux ouvrages qu'est venu présenter Xavier Brouillette. Le professeur de philosophie réfléchit aux répercussions des appareils numériques sur le parcours éducatif des jeunes enfants.

La fabrique du crétin digital (Nouvelle fenêtre), Michel Desmurget, Éditions du Seuil, novembre 2019
Résumé de l'éditeur : Contrairement aux idées reçues, l'abus d'écrans est loin d'améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, il a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite...), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risque...) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation...). Autant d'atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes.


Critiques de l'école numérique (Nouvelle fenêtre), coordonné par Cédric Biagini, Christophe Cailleaux et François Jarrige, L’Échapée, novembre 2019
Résumé de l'éditeur : Plus l’école et l’éducation sont présentées comme étant en crise, plus l’utopie numérique y multiplie les promesses. Les injonctions permanentes à innover, à être optimistes, à individualiser les parcours, à se réinventer, à disrupter… imposent partout le numérique.

Même s’il existe une grande variété de situations en matière d’équipements informatiques selon les niveaux et les établissements, l’idée que l’école telle qu’on la concevait jusqu’alors est obsolète et qu’elle doit, coûte que coûte, s’adapter à un monde contemporain ultraconnecté a triomphé. Ainsi, dirigeants économiques, intellectuels et politiques ne cessent d’appeler enseignants et pédagogues à céder devant l’impératif d’un prétendu progrès technique abstrait, et à s’en remettre les yeux fermés aux apprentis sorciers de la Silicon Valley.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi