Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 10 octobre 2019

De rivières, de Vanessa Bell : vivre de colère, d'amour et d'eau fraîche

Publié le

Elle sourit au micro.
La chroniqueuse, animatrice et autrice Vanessa Bell   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« N'ignorez pas vos colères, elles sont vos romances », écrit Vanessa Bell dans De rivières, son premier recueil de poésie. Cette rage qu'elle revendique agit comme un véritable moteur créatif et lui permet de dénoncer certaines violences qu'elle a elle-même subies (avortement, apathie du corps médical, etc.). Ce livre verse également dans l'amour, celui qu'elle éprouve pour les enfants qu'elle a portés, mais qui ne sont jamais nés.

Il faut se le dire collectivement que l’on a droit à la colère.

Vanessa Bell

À lire : De rivières, Vanessa Bell, La Peuplade, 10 octobre 2019

Résumé de l'éditeur : Elle baigne aux lits des rivières. Le cœur musclé, sans jamais renoncer à rien, elle se construit une maison en dehors de sa bouche, elle devient ruisseau, lac, pluie, fleuve. Vanessa Bell, par cette proposition poétique vive et opulente, rassemble féminité, maternité, sororité et nature sous le signe de l’eau, unies en une même résistance, une même célébration.

De rivières porte ses filles à bout de bras, léguant un chant radieux et son élan décisif à un romantisme féminin qui déborde l’avenir. Nés de cette rage sublime qui agite nos corps, ses mots transportent un puissant vent de courage.

//

Vanessa Bell a animé la série balado La vie secrète des libraires de l’automne 2018 jusqu'à l'hiver 2019.
Depuis le 20 septembre 2019, elle est responsable des communications et du développement du public pour le magazine Lettres québécoises.

Chargement en cours