•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Club&nbsp;:&nbsp;Sophie Lorrain, Mario Girard et Daniel Turcotte ont lu <em>La mer à l'envers</em>

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Club : Sophie Lorrain, Mario Girard et Daniel Turcotte ont lu La mer à l'envers

Audio fil du lundi 16 septembre 2019
Marie Darrieussecq

Marie Darrieussecq

Photo : AFP / PIERRE VERDY

Attendu avec fébrilité à la rentrée française, La mer à l'envers, de Marie Darrieussecq, est le roman que l'on a proposé au club de lecture. Sophie Lorrain et Mario Girard l'ont lu avec un certain intérêt, contrairement à Daniel Turcotte, qui y a trouvé plus d'ennui que de plaisir. Ce livre s'inspire de la migration de masse, qui est, selon l'autrice de Truismes, « le grand événement contemporain ».

La mer à l’envers (Nouvelle fenêtre), Marie Darrieussecq, P.O.L, 26 août 2019

Résumé de l'éditeur : Rien ne destinait Rose, Parisienne qui prépare son déménagement pour le Pays basque, à rencontrer Younès, qui a fui le Niger pour tenter de gagner l’Angleterre. Tout part d’une croisière un peu absurde en Méditerranée.

Rose et ses deux enfants, Emma et Gabriel, profitent du voyage qu’on leur a offert. Une nuit, entre l’Italie et la Libye, le bateau d’agrément croise la route d’une embarcation de fortune qui appelle à l’aide. Une centaine de migrants qui manquent de se noyer et que le bateau de croisière recueille en attendant les gardes-côtes italiens. Cette nuit-là, poussée par la curiosité et l’émotion, Rose descend sur le pont...

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi