Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 22 août 2019

The Cosmopolitan Tradition, de Martha Nussbaum : le cosmopolitisme, de Cicéron à aujourd'hui

Publié le

La philosophe Martha C. Nussbaum
La philosophe Martha C. Nussbaum   Photo : Reuter/Stringer

L'auteur et doctorant en histoire ancienne à l'Université du Québec à Montréal Pierre-Luc Brisson fait le compte rendu du livre The Cosmopolitan Tradition: A Noble but Flawed Ideal, de Martha Nussbaum. La philosophe américaine remonte à l'ère gréco-romaine pour démontrer que le cosmopolitisme, malgré ses intentions nobles, possédait dès l'origine « un défaut de fabrication ».

[Cette lecture] est une plongée dans les racines d’une idée qui est fondamentale et qui doit être aujourd’hui réactualisée à l’heure de la montée des populismes.

Pierre-Luc Brisson

Pierre-Luc Brisson explique que le cosmopolitisme est d’origine grecque. Il est formé de deux mots : kosmos désignant l’univers, le principe ordonnateur des choses, et polisou politeia désignant la cité, la ville ou le régime politique. La personne donc qui se réclame du cosmopolitisme se réclame d’une patrie universelle; en d’autres mots, elle se dit citoyen ou citoyenne du monde, pour reprendre une expression plus contemporaine.

Les villes les plus cosmopolites :


1. Dubaï (83 % de sa population est né à l’étranger)
2. Bruxelles (62 % de sa population est né à l’étranger)
3. Toronto (46 % de sa population est né à l’étranger)
4. Aukland (39 % de sa population est né à l’étranger)
5. Sydney (39 % de sa population est né à l’étranger)

À lire :The Cosmopolitan Tradition: A Noble but Flawed Ideal, Martha C. Nussbaum, Belknap Press, 13 août 2019

L'Antiquité pour les nuls : le blogue de Pierre-Luc Brisson

Chargement en cours