Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 4 juin 2019

Clin d'oeil au temps qui passe, d'Antonine Maillet : chronique d’une immortelle 

Publié le

Elle sourit au micro.
L'autrice Antonine Maillet   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« 90 ans est un âge réjouissant, tout est permis. » Pour fêter son entrée chez les nonagénaires, Antonine Maillet publie Clin d'œil au temps qui passe, un ouvrage qui rassemble des perles d'anecdotes et diverses confidences sur sa vie. La célèbre romancière acadienne utilise pour la première fois le « je » dans sa formule narrative afin d'amener le lecteur dans une zone encore plus familière et intime.

Clin d’œil au temps qui passe, Antonine Maillet, Leméac, 8 mai 2019
Résumé de l'éditeur : L’aube, le plein jour, la brunante : par une série de récits intimes, Antonine Maillet refait le parcours de sa vie avec le sourire en coin de celle qui n’a pas dit son dernier mot au Temps qui passe. Sur ce trajet ondulant entre les lignes, elle nous entraîne dans les voltiges et découvertes de l’enfance, revisite ses rêves et défis de femme du 20e siècle emportée dans une barque parfois difficile à mener, puis reprend son souffle pour l’élan de la dernière courbe.

Bien sûr y sont abordés les grandes étapes des débuts de l’écriture comme le succès de ses titres les plus connus. On y trouve aussi de très belles pages relatant la maladie de la mère, la mort du père, les déchirures du corps, les années auprès de sa compagne Mecha, les doutes, la soif de vivre plus encore, de raconter toujours.Touchants, parfois tristes, souvent drôles, ces textes nous présentent une Antonine sans fard et sans complexes, qui joue franc le jeu du récit de soi, tout en clignant de l’œil à la vie.

Chargement en cours