Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 7 mai 2019

Premier débat : la force des personnages

Publié le

Ils sourient à la caméra.
De gauche à droite : Marie-Maude Denis, Edith Butler, Deni Ellis Béchard, Manal Drissi et Stanley Vollant   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« Ce n'est pas un genre littéraire que j'aime. Il est trop dans la fiction, alors que moi, j'ai les deux pieds dans la terre et le nez dans le bran de scie. » Edith Butler envoie toute une droite au roman défendu par Manal Drissi, De synthèse. Pour le jour 2 du Combat national des livres, les combattants s'envoient tantôt des fleurs, tantôt des flèches à propos de la qualité des personnages de leurs romans respectifs.

Marie-Maude Denis défend les personnages du roman Sans capote ni kalachnikov, de Blaise Ndala, qu’elle trouve saisissant. « C’est intéressant comment l’auteur présente des meurtriers et des violeurs et tente de passer [grâce à une langue soutenue] aux lecteurs leurs points de vue », explique-t-elle. Edith Butler réplique que faire parler des enfants-soldats dans « un français de Molière » n’est pas crédible.

Le livre Dans capote ni kalachnikov pour le Combat des livres 2019, 5 livres, 5 combattants et combattantes de partout au Canada, 1 semaine de débats à Plus on est de fous, plus on lit!.
Le livre Sans capote ni kalachnikov de Blaise Ndala.   Photo : Mémoire d'encrier

Deni Ellis Béchard défend les couleurs du livre Pauvres petits chagrins, de Miriam Toews. Il est extrêmement ému par la quête de la narratrice qui cherche l’origine de la souffrance. Marie-Maude Denis croit toutefois que la lecture se perd dans les détails. « L’autrice m’étourdit avec ses mots. C’est trop baroque, il y a trop de détails », pense-t-elle.

Le livre Pauvres petits chagrins pour le Combat des livres 2019, 5 livres, 5 combattants et combattantes de partout au Canada, 1 semaine de débats à Plus on est de fous, plus on lit!.
Le livre Pauvres petits chagrins de l'autrice Miriam Toews.   Photo : Boréal

Manal Drissi revient sur l’importance de la fiction dans le livre De synthèse, de Karoline Georges. « Les personnages, c’est l’art, la mort, la technologie, l’isolement, bref tout ce qu’elle vit. [...] Dès l’enfance, la fiction est sa seule amie », dit-elle.

Le livre De synthèse pour le Combat des livres 2019, 5 livres, 5 combattants et combattantes de partout au Canada, 1 semaine de débats à Plus on est de fous, plus on lit!.
Le livre De synthèse de l'autrice Karoline Georges.    Photo : Éditions Alto

Stanley Vollant est touché par Yami, l'un des personnages dans Manikanetish, de Naomi Fontaine. « Je me suis reconnu dans le personnage de Yami. Quelqu’un qui est parti depuis plusieurs années à l’extérieur et qui revient dans sa communauté. On se sent comme une pomme, rouge à l’extérieur, et blanc à l’intérieur. On a appris la science d’autrui, on a perdu un peu notre langage, on a perdu notre héritage. Ce personnage qui revient dans sa communauté, qui redécouvre la forêt, sa famille et qui retrouve la richesse des jeunes autochtones, c’est très [touchant] », insiste-t-il.

Le livre  Manikanetish pour le Combat des livres 2019, 5 livres, 5 combattants et combattantes de partout au Canada, 1 semaine de débats à Plus on est de fous, plus on lit!.
Le livre Manikanetish de l'autrice Naomi Fontaine.    Photo : Mémoire d'encrier

Edith Butler adore la tranquillité réaliste de Terry et Carmen, les personnages dans le livre Pour sûr, de France Daigle. « Ils pourraient être vrais, ils pourraient être nos voisins. Ils sont très crédibles, ils n’ont pas une vie compliquée. C’est des gens ordinaires, simples. Ils ne vivent pas de drames, pas de meurtres, pas de crises existentielles », explique-t-elle.

Le livre Pour sûr pour le Combat des livres 2019, 5 livres, 5 combattants et combattantes de partout au Canada, 1 semaine de débats à Plus on est de fous, plus on lit!.
Le livre Pour sûr de l'autrice France Daigle.    Photo : Boréal Compact

Chargement en cours