Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 23 avril 2019

D'espoir et d'eau fraîche avec Fernand Dansereau

Publié le

Le cinéaste Fernand Dansereau
Le cinéaste Fernand Dansereau   Photo : L’Atelier Distribution Films

« Il faut accepter sa petitesse, tout comme sa pertinence dans l'univers. Je me rends compte que l'une des joies de ma vie, c'est de créer, même de petites choses. » Le prolifique réalisateur Fernand Dansereau évalue sa place dans le cosmos à l'aube de ses 91 ans. Il présente son dernier film, Le vieil âge et l'espérance, la conclusion d'une trilogie entamée par Le vieil âge et le rire en 2012.

Fernand Dansereau répond également au questionnaire « J'avoue que j'ai vécu » :

Quelle est la plus belle rencontre de votre vie?
L’Ordre de Bon-Temps, un mouvement de jeunesse de la fin des années 40 où filles et garçons pouvaient se rencontrer sans la surveillance des curés pour inventorier le folklore québécois et s’inventer une jeunesse libre et créatrice. J'y ai croisé Guy Messier, Jeanne Courtemanche, Roger Varin, Pauline Julien, Gaston Miron, etc.

Quel est votre souvenir le plus fort?
Avoir fait à pied l’ascension du Cap-des-Rosiers, en Gaspésie, alors que j’avais 4 ans.

De quel accomplissement êtes-vous le plus fier?
Le fait que mes enfants, et j’en ai sept, tous adultes maintenant, soient à la fois de belles et bonnes personnes.

Que n’auriez-vous jamais cru possible?
Vivre si vieux.

Quel objet du passé vous manque le plus?
Rien du tout.

Et quel est celui qui vous manque le moins?
La cigarette.

Qu'avez-vous appris?
Le plaisir d’aimer.

Qu'avez-vous encore à apprendre?
Prendre une meilleure mesure du mystère de l’univers.

Qu’est-ce qui vous enthousiasme quand vous pensez à l’avenir?
La fulgurance de la conscience humaine. Ça m’éblouit.

La bande-annonce de Le vieil âge et l’espérance

Synopsis : Le vétéran Fernand Dansereau a déjà prouvé que ni l’humour ni la joie (Le vieil âge et le rire, 2012), ni la sexualité (L’érotisme et le vieil âge, 2017) ne disparaissent avec le temps. Et qu’en est-il de l’espoir? Lorsque le passage des années entraîne la perte de facultés physiques et mentales, comment anticiper, désirer et apprécier tout ce que l’existence a encore à offrir? Le vieil âge et l’espérance donne certes la parole à plusieurs spécialistes de la santé gérontologues et psychologues, mais également à des philosophes, et d’abord et avant tout aux individus eux-mêmes, riches d’une sagesse précieuse.

Chargement en cours