Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 15 avril 2019

Club de lecture : amour d'octogénaires, univers soviétique et déchéance sociale

Publié le

Trois couvertures de livre.
Les livres du club de lecture   Photo : Seuil/Rouergue/Noir sur Blanc

Sont discutés au club de lecture Frères sorcières, un roman postapocalyptique à saveur soviétique, d'Antoine Volodine, Ma dévotion, une histoire d'amour qui transcende les générations, de Julia Kerninon, et enfin, Bonne élève, le récit d'une jeune étudiante désespérée, de Paula Porroni. Nos collaborateurs Ogden Ridjanovic, Ludmila Proujanskaïa et Isabelle Craig éprouvent tous le même engouement pour leur roman respectif.

Frères Sorcières, Antoine Volodine, Seuil, 3 janvier 2019
résumé de l'éditeur : Dans un pays de montagnes et de désert, une petite troupe itinérante est attaquée par des bandits. Bien vite, l’unique survivante est entraînée dans la vie criminelle et sauvage de ses ravisseurs. Esclave sexuelle d’un chef, elle reste obsédée par un cantopéra composé de vociférations magiques qui s’adressent à toutes les petites sœurs du malheur et qui les guident vers l’apaisement, vers l’art de mourir ou vers d’autres mondes.

Ma dévotion, Julia Kerninon, Annika Parrance Éditeur, 25 septembre 2018
Résumé de l'éditeur : Quelle est la nature du sentiment qui lia toute sa vie Helen à Frank ? Il faut leurs retrouvailles, par hasard à Londres, pour qu’elle revisite le cours de leur double existence. Elle n’espérait plus le revoir – tous deux ont atteint les 80 ans – et l’on comprend qu’un événement tragique a mis fin à leur relation.

Bonne élève, Paula Porroni (traduit de l’espagnol par Marianne Million), Noir sur Blanc, 11 février 2019
Résumé de l'éditeur : Bonne élève est le portrait d’une jeune femme de Buenos Aires qui a fait de brillantes études en histoire de l’art dans une université du nord de l’Angleterre.

De retour en Argentine, elle ne trouve pas de travail, et repart en Angleterre quelques années plus tard. Sa mère lui a donné un an pour se bâtir une nouvelle vie, l’entretenant grâce à l’héritage du père. Mais le pays est en crise lui aussi.
Déclassée, elle loue des chambres de plus en plus minables, travaille dans une bibliothèque universitaire en attendant un mieux qui ne vient pas, rattrapée par la précarité.

Chargement en cours