Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 12 mars 2019

Sylvie Drapeau : pourquoi j'écris?

Publié le

Elle sourit au micro.
L'écrivaine et la comédienne Sylvie Drapeau   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« J'aimerais que l'on garde la sensation de mon amour. » C'est ainsi que Sylvie Drapeau veut que l'on se souvienne d'elle. La comédienne et écrivaine vient tout juste de terminer sa tétralogie amorcée en 2015 avec Le fleuve, suivi des livres Le ciel, L'enfer et, finalement, La terre. Elle répond avec générosité à notre questionnaire « pourquoi j'écris? ».

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire?
J’étais fascinée par le pouvoir des mots. Adolescente, j’étais une boulimique de lecture.

Vos parents étaient-ils fiers de vous?
Je crois bien que oui. À leur façon. Ils n’étaient pas « complimenteux », c’était une époque où l'on prenait bien garde de nous rendre vaniteux. Aujourd’hui, on valorise l’estime de soi. À l’époque, on se méfiait de l’estime de soi.

Quel est le meilleur conseil qu'on vous a donné?
« Écoutez votre intuition. »

Quel autre métier avez-vous exercé?
J’ai été serveuse, sondeuse, femme de ménage, actrice et maintenant auteure, écrivaine, comme vous voulez.

Quel sentiment avez-vous éprouvé lorsque vous avez vu votre première œuvre publiée?
J’ai trouvé ça très émouvant. La petite de 5 ans [en moi] a souri de reconnaissance, et celle de 14 ans a compris que son rêve n’était pas farfelu, qu’il s’agissait juste de s’y mettre, de suivre son désir.

Quelle est votre motivation quotidienne?
Découvrir

Qu'est-ce qui vous comble le plus dans votre travail?
Le silence et le fait que personne n’attend après moi

Dans tout ce que vous avez écrit, de quoi êtes-vous le plus fier?
D’avoir osé. Le résultat ne m’appartient plus tant que ça.

Quel mot/quelle ponctuation affectionnez-vous particulièrement, aimez-vous écrire?
J’essaie de mettre des points virgules. Je trouve ça chic.

Êtes-vous sensible aux commentaires (critiques, regard des autres)?
Encore oui.

Quel lieu vous inspire?
Un chalet au bord de la mer, d’un lac, d’une rivière, ou en pleine forêt. La solitude au cœur des éléments.

Avez-vous expérimenté la création sous influence?
Oui, la veille d’une remise d’un texte au cégep.

Quel serait l’honneur qui vous comblerait le plus?
Pouvoir vivre de cet art.

Chargement en cours