Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 11 mars 2019

Club de lecture : amour impossible, papauté du 17e siècle et dystopie à saveur politique

Publié le

Trois romans.
Les livres du club de lecture   Photo : Albin Michel/Julliard/Seuil

Marc Coiteux, Mario Girard et Luis Clavis ont lu des romans qui les laissent tous perplexes : Des vies possibles, de Charif Majdalani, Un certain Paul Darrigrand, de Philippe Besson, et Ces femmes-là, de Gérard Mordillat.

1- Des vies possibles, Charif Majdalani, Seuil, 8 février 2019
Résumé de l'éditeur : Début du 17e siècle. Un jeune homme originaire de la Montagne libanaise est envoyé à Rome pour étudier et entrer au service de la papauté. Avide d’atlas et des découvertes scientifiques d’un temps dominé par Galilée, Raphaël Arbensis ne tarde pas à se détourner de la carrière qui s’imposait à lui, rêvant d’autres vies possibles. De Rome à la république de Venise, puis à Istanbul et à Ispahan, de Vicence à Paris et Amsterdam, le voici tour à tour aventurier, diplomate, marchand, côtoyant la famille Barberini et ses papes, Fabri de Peiresc, Borromini, Corneille ou Rembrandt. Ami des peintres, il se mêlera aussi d’astronomie, tâtera de la politique auprès de Mazarin à l’heure de la Fronde, connaîtra la disgrâce et les déceptions amoureuses…

2- Un certain Paul Darrigrand, Philippe Besson, Robert Laffont (Julliard), janvier 2019
Résumé de l'éditeur : Cette année-là, j’avais 22 ans et j’allais, au même moment, rencontrer l’insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D’un côté, le plaisir et l’insouciance; de l’autre, la souffrance et l’inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri. Aujourd’hui, je me demande si, au fond, tout n’était pas lié.

3- Ces femmes-là, Gérard Mordillat, Albin Michel, 28 février 2019
Résumé de l'éditeur : « Personne n’avait jamais entendu un tel rugissement. Personne n’avait jamais vu ça : les jeunes, les vieilles, les vierges, les prostituées, les amoureuses, les musulmanes, les Africaines, les Asiatiques, les échevelées, les tondues, les sévères, les robes rouges, les pantalons noirs, les beautés, les disgraciées, les en fauteuil, les béquillardes, les sirènes, les gorgones, les talons hauts, les chaussures basses, les myopes, les lunettes noires, les battues, les battantes, les voilées, les seins nus, les callipyges, les hurleuses, les timides, les grandes, les petites, les grosses dondons, les fils de fer, les roploplos, les œufs au plat, les révoltées, les rebelles, les révolutionnaires…

Chargement en cours