Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 8 janvier 2019

L'Essai Sexe, race et colonies : l'érotisation des femmes aux temps des colonies

Publié le

Une photo d'un groupe d'hommes et de femmes vêtus de kimonos
« Un jour de bombe chez les Japonaises », une carte postale de l'époque coloniale.   Photo : Édition La Découverte

« À mon avis, c'est un livre nécessaire. Il faut féliciter ces auteurs ethnographes et historiens d'avoir eu le courage d'affronter le passé colonial », soutient le professeur de philosophie Georges Leroux. Il réagit à la lecture « fascinante » de l'essai Sexe, race et colonies, qui révèle les crimes sexuels, la domination et les frasques commis par les puissances coloniales, comme la France ou l'Espagne des conquistadors. Ce livre monstre de 544 pages est très graphique [plus de 1 200 illustrations érotiques] et ne manque pas de choquer certains lecteurs.

Sexe, race et colonies : la domination des corps du XVe siècle à nos jours, dirigé par Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boëtsch, Dominic Thomas, Christelle Taraud, La Découverte, octobre 2018
Résumé de l'éditeur : Reposant sur plus de mille peintures, illustrations, photographies et objets répartis sur six siècles d’histoire au creuset de tous les empires coloniaux, depuis les conquistadors, en passant par les systèmes esclavagistes, notamment aux États-Unis, et jusqu’aux décolonisations, ce livre s’attache à une histoire complexe et taboue.

Une histoire dont les traces sont toujours visibles de nos jours, dans les enjeux postcoloniaux, les questions migratoires ou le métissage des identités. C’est le récit d’une fascination et d’une violence multiforme. C’est aussi la révélation de l’incroyable production d’images qui ont fabriqué le regard exotique et les fantasmes de l’Occident.

Chargement en cours