Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 21 juin 2018

Analyse d’un objet culturel : le succès monstre de Jurassic Park

Publié le

Une scène du film « Le parc jurassique ».
Une scène du film « Le parc jurassique ».   Photo : La Presse canadienne / Highroad.com

Écrit en 1990, le roman Jurassic Park, de Michael Chrichton, connaît un succès colossal trois ans plus tard lorsque Steven Spielberg l'adapte au cinéma. Pour fêter le 25e anniversaire du premier film et souligner la sortie du cinquième volet de la franchise, l'auteur Samuel Archibald et le journaliste scientifique Renaud Manuguerra-Gagné analysent cet objet culturel qui continue de satisfaire un public friand de velociraptors gourmands et de tyrannosaures sanguinaires.

Comme tous les Spielberg, Jurassic Park est un mélange de merveilleux et de terrifiant.

Samuel Archibald

Une scène culte tirée du film Le parc jurassique

''La vie trouve toujours un chemin'' et ''Les dinosaures et les humains, deux espèces séparées par 65 millions d’années d’évolution, se retrouvent soudainement face à face, comment savoir ce qu’il va se passer''. C’est le résumé du film en deux phrases . Si on essaye de contrôler la vie, et qu’on utilise la science pour jouer à dieu, on va vite se rendre compte que l’on ne peut pas tout maîtriser et que c’est impossible de prévoir toutes les conséquences.

Renaud Manuguerra-Gagné

La bande-annonce du prochain film Jurassic World, Fallen Kingdom

Chargement en cours