•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Rattrapage du 14 janv. 2020 : Tolstoï, Sang, Pierre Lapointe

Rattrapage

  • Comment s'en sortir dans un monde anxiogène, selon Mélikah Abdelmoumen

    « À ceux qui, comme moi, se reconnaissent dans le dessin du personnage terrifié par le monde dans son écran : éteignez un moment. Tendez la main. Prenez un livre. » Ayant marre du marasme, de la violence et du climat toxique ambiant, l'écrivaine et éditrice Mélikah Abdelmoumen a souvent le réflexe de se réfugier dans les livres. Elle y trouve des compagnons qui la guident vers la quiétude et des lieux où elle peut enfin respirer.

  • Ludmila Proujanskaïa répond à vos questions sur Guerre et paix

    La quantité astronomique de personnages dans Guerre et paix a donné le vertige à certains auditeurs qui tentent de le lire. Pour les inciter à poursuivre cette lecture dite « impossible », Ludmila Proujanskaïa leur prodigue quelques conseils.

  • Sang, l’histoire revisitée d’Œdipe, avec Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard

    Le comédien Sébastien Ricard et la metteuse en scène Brigitte Haentjens viennent lire un extrait de la pièce Sang, qui sera présentée à l'Usine C du 28 janvier au 15 février. Après Le 20 novembre, Brigitte Haentjens porte une deuxième fois l'œuvre du Suédois Lars Norén, une figure illustre du théâtre contemporain.

  • Entrevue d'une heure avec Pierre Lapointe : en quête de beauté

    Dans cet entretien, Pierre Lapointe revient sur son parcours atypique d'artiste. Né à Alma en 1981, il se considérait comme un enfant triste et joyeux, une ambivalence qui le caractérise encore aujourd'hui. Très tôt, il a su qu'il fallait briser les conventions, suivre ses intuitions et, surtout, ne jamais tomber dans le piège du mimétisme. Malgré sa dyslexie, les embûches du quotidien, la dépression ou l'homophobie dont il a été victime, Pierre Lapointe voue une obsession perpétuelle à toucher, par sa musique, l'âme humaine.

Vous aimerez aussi