•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Audio fil du vendredi 20 septembre 2019

Rattrapage

  • La liste du baryton Étienne Dupuis

    Chanteur d'opéra de renommée internationale, le baryton Étienne Dupuis a foulé les scènes du Metropolitan Opera de New York, du Royal Opera House de Londres et d'autres salles prestigieuses accueillant cet art. « J'aime bien mettre le jeu et le drame aussi haut que le chant », affirme le baryton, qui aime bien avoir d'autres cordes à son art. Voici sa « liste de l'invité ».

  • La fragilité linguistique, vue par Manal Drissi

    Manal Drissi ose s'attaquer à un sujet épineux : celui de la langue. Le fait que celle-ci soit en danger la terrifie! « La langue, elle est là, Québec de mon cœur. C'est le goût de la frencher à pleine bouche qui manque à l'appel », dit-elle.

  • La poésie de Marie Uguay, interprétée par de jeunes finissants en jeu

    Célia Gouin-Arsenault et Mattis Savard-Verhoeven ont terminé leur formation en jeu le printemps dernier, respectivement au Conservatoire d'art dramatique de Montréal et à l'École nationale de théâtre du Canada. Les deux interprètes ont choisi la plupart des textes lus aujourd'hui, dont un tiré de Journal, de Marie Uguay (Boréal, 2005), une poète qui occupe une place à part dans la littérature québécoise, et qui est morte trop tôt, à 26 ans.

Vous aimerez aussi