•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Audio fil du jeudi 19 septembre 2019

Rattrapage

  • « J'aime ce sentiment de décrépitude, de décadence culturelle. Vienne, c'est la décadence confortable. » L'autrice Catherine Lemieux a quitté la capitale viennoise, où elle vit, le temps de faire la promotion au Québec de deux ouvrages publiés au Groupe Nota bene. Elle revient également sur son roman, Une affection rare, qui lui a valu d'être finaliste au Prix des libraires 2019.

  • Le plus célèbre lanceur d'alerte, Edward Snowden, vient de publier ses mémoires, dans lesquelles il explique les raisons qui l'ont poussé à se rebeller contre le gouvernement américain. Marc Laurendeau a lu et résume Permanent Record (Mémoires vives en français), l'ouvrage de cet « informaticien doué et patriote déçu » qui voulait à tout prix dénoncer les pratiques douteuses de son employeur.

  • « On aime ce genre de modèle, au Québec : l'archétype de l'homme québécois qui fait un peu pitié, qui essaye de séduire les femmes sans y arriver. » La chroniqueuse et autrice Lili Boisvert se prononce sur le film Cruising Bar, l'un des plus grands succès populaires du cinéma québécois. Sorti en 1989, le film raconte les déboires amoureux de quatre hommes joués par le même acteur, Michel Côté. Francis Dupuis-Déri l'a également visionné; l'écrivain et professeur de politique trouve que le long métrage passe mal l'épreuve du temps.

Vous aimerez aussi