•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Audio fil du jeudi 9 mai 2019

Rattrapage

  • Conjurer la mort avec la poésie de Marie-Elaine Guay et de Jean-Christophe Réhel

    « Unissons nos solitudes, parlons de ces sujets-là en gang, créons un show de lumière, d'espoir et de bonheur, car la mort, ce n'est pas dark, ça peut être beau, ça peut être une célébration. » C'est avec ces mots que la poétesse Marie-Élaine Guay a convaincu une bande de poètes à se joindre à elle sur les planches du Théâtre Aux Écuries pour parler et défier la mort. Accompagnée par Jean-Christophe Réhel, elle donne un avant-goût poétique du spectacle Et si on s'éteignait demain?.

  • Stanley Vollant s'incline devant Manal Drissi et Marie-Maude Denis

    Stanley Vollant nous a fait vivre de belles émotions en défendant vaillamment les couleurs de Manikanetish, de Naomi Fontaine. Mais à la lueur des résultats très serrés, c'est Marie-Maude Denis et Manal Drissi qui poursuivent la course au coude à coude. Magnanime, la combattante qui représente l'Ontario lance des fleurs au roman défendu par Stanley Vollant : « J'ai presque de la peine de gagner. J'ai passé l'une des meilleures soirées d'hiver dans l'intimité de ce livre. »

  • Sixième débat : l'héritage des œuvres

    Manal Drissi est encore sous l'emprise de sa lecture qui l'a confrontée à elle-même. De synthèse, de Karoline Georges, agit comme un avertissement afin de nous rappeler de soigner notre humanité. Quant à Marie-Maude Denis, elle fait l'apologie de Blaise Ndala, qui, selon elle, est un ajout considérable à la littérature canadienne.

Vous aimerez aussi