•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Audio fil du jeudi 28 février 2019

Rattrapage

  • Le cinéma québécois en est un de tragédie grecque « où l’on meurt beaucoup », selon Étienne Beaulieu

    Il y a un schéma qui revient « presque tout le temps » dans les films québécois, selon le professeur de cinéma Étienne Beaulieu. La présence d'un bouc émissaire et la mort tragique d'un personnage constituent pour lui des constantes qui expliqueraient les succès et les insuccès de la cinématographie québécoise.

  • Pourquoi l’intensité d’une voix nous touche davantage que sa justesse

    « La force d'une voix, c'est d'aller au bout d'un moment, même si ce moment s'effondre », explique le critique musical Nicolas Tittley. Tout comme le réalisateur Marc Coiteux, il a lu l'essai Voices: How a Great Singer Can Change Your Life, de Nick Coleman. Partiellement sourd, l'auteur britannique s'est lancé dans une écoute monstre pour se remémorer les émotions que certaines voix lui ont fait vivre. Il en a tiré un recueil de 10 portraits drôles et touchants sur les grandes voix de la musique pop.

  • Chauffer le dehors, de Marie-Andrée Gill : se réapproprier le territoire et la guérison par l'amour et la poésie

    « Prendre le temps d'être avec soi » est le mantra de Marie-Andrée Gill, qui signe avec Chauffer le dehors son troisième recueil de poésie. Celle qui adore les moments de solitude que lui procure le village de L'Anse-Saint-Jean souligne l'importance de se laisser aller aux émotions difficiles lors de l'écriture et de « laisser le temps accorder sa guitare comme du monde ».

Vous aimerez aussi