•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Audio fil du jeudi 8 novembre 2018

Rattrapage

  • À l'image du scandale de pollution dans la municipalité de Saint-Bernard, en Beauce, la ville de Cottage Grove, aux États-Unis, connaît une augmentation du nombre de malades liés à la toxicité de l'eau, raconte un des deux textes de la semaine.

  • Depuis le 19e siècle, les femmes célibataires sont souvent définies par leur état matrimonial dans les romans en Occident. Il s'agit ainsi d'un élément narratif central de ces personnages, explique l'auteure Rafaële Germain. Elle a d'ailleurs elle-même écrit trois romans présentant des femmes dont le célibat est central à l'histoire.

  • Les femmes représentent moins du quart des victimes de meurtres dans le monde. Pourtant, la majorité des victimes de meurtres à la télé sont des femmes. De la même manière, la violence sexuelle est de plus en plus explicite dans les romans et les séries télévisées. Marie-Andrée Labbé, scénariste de la série Trop, et Martine Delvaux, écrivaine et professeure de littérature à l'Université du Québec à Montréal, tentent de comprendre pourquoi.

  • L'auteur et dessinateur Michel Rabagliati prépare une version audio de sa bande dessinée Paul dans le Nord, en collaboration avec ICI Radio-Canada Première. Plus de 27 comédiens participent à l'aventure et l'enregistrement vient de commencer. C'est l'acteur Pierre-Luc Funk qui tiendra le rôle de Paul, révèle le bédéiste. Il est accompagné en studio de Caroline Jamet, directrice générale de la radio de Radio-Canada.

  • Entre les 20 pages sur sa cérémonie de mariage et les 70 pages sur son état de santé, il ne reste que peu de place pour les anecdotes et les récits liés à la musique dans la nouvelle autobiographie de Tina Turner, My Love Story. « C'est un peu un livre de pop-psycho », explique Nicolas Tittley. On y apprend peu de choses sur sa carrière, confirme Marc Coiteux.

Vous aimerez aussi