•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Audio fil du mercredi 25 avril 2018

Rattrapage

  • Iris Apfel, l'indétrônable icône du style

    À l’âge vénérable de 96 ans, Iris Apfel publie à Harper Design son autobiographie, Accidental Icon: Musing of a Geriatric Starlet. Le journaliste au magazine Dress to Kill, Stéphane Le Duc, et la chroniqueuse mode Madeleine Goubau ont lu et commentent cet ouvrage qui dresse un portrait de cette passionnée du textile qui a d'ailleurs confectionné les tissus de la Maison-Blanche sous neuf administrations, de Truman à Clinton, et qui a été en 2011 l'égérie de la marque de cosmétique M·A·C.

  • Survol des moments clés de l'année 1968 avec Jean-Philippe Cipriani

    Le chroniqueur et journaliste à L'actualité Jean-Philippe Cipriani fait un survol de l'année 1968 : de la création du Parti québécois par René Lévesque aux révoltes du printemps de Prague en passant par la première grève des cégépiens montréalais, qui réclament une autre université francophone, il fait l'inventaire des évènements les plus marquants.

  • Comprendre Mai 68 avec l’historienne Yolande Cohen

    « Une société sclérosée, une université archaïque et un système hiérarchique. » La professeure d'histoire Yolande Cohen décrit le contexte dans lequel se trouvaient les étudiants français lors de Mai 68. Elle explique à quel point la jeunesse avait soif de changement : « Elle contestait le fondement de la société capitaliste et elle aspirait à une liberté des mœurs. » Madame Cohen propose également quelques lectures pour mieux comprendre cette année mouvementée.

  • « Sous les pavés, la plage » et autres célèbres slogans de Mai 68

    « La beauté est dans la rue », « Perdre sa vie à la gagner », « L'imagination au pouvoir », « Cours camarade, le vieux monde est derrière toi », « Il est interdit d'interdire! », « Vivre sans temps mort, jouir sans entraves ». Ce n'est pas les slogans qui manquaient durant les révoltes de Mai 68. Le professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal Xavier Brouillette s'offre de décrypter le sens de quelques slogans qui ont marqué l'imaginaire collectif de l'époque.

Vous aimerez aussi