•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Audio fil du mardi 27 février 2018

Rattrapage

  • « Avec ce livre, je veux faire part de ma vision de la place de l'éducation au Québec. Reconnaître l'importance de la culture générale. Reconnaître l'importance de la lecture », écrit le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, dans Un Québec libre est un Québec qui sait lire et écrire. Alors qu'un enseignant sur quatre abandonne son emploi après cinq ans de travail et que le taux d'analphabétisme est alarmant, le ministre reste toutefois optimiste pour le futur.

  • « Qu'on lâche les millénariaux avec leur dépendance à la technologie. D'abord, elle est le catalyseur et non la cause de l'isolement. C'est parce qu'on vit de l'isolement qu'on prostitue le quotidien. » Dans le contexte de sa montée de lait, la chroniqueuse Manal Drissi aborde avec finesse le thème sensible de l'isolement à l'ère numérique.

  • « Il faut aller là où l'on n'est jamais allé [...] aller vers le danger, aller vers ce qu'on ne sait pas. » L'écrivaine et professeure de littérature France Théoret aime braver l'inconnu, une habitude qui profite à son écriture. La féministe qui a manifesté toute sa vie pour le droit des femmes fait paraître un nouveau roman aux éditions La Peuplade, Les querelleurs. Elle se prête aussi au questionnaire « Pourquoi j'écris ».

Vous aimerez aussi