•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Audio fil du mardi 31 octobre 2017

Rattrapage

  • Michel Tremblay rafle le prix Gilles-Corbeil

    « Le moindre petit cadeau, même les prix moins importants sont extraordinaires pour moi. La moindre reconnaissance me va droit au cœur », dit avec humilité l'auteur et dramaturge Michel Tremblay qui vient tout juste de recevoir le prestigieux prix littéraire Gilles-Corbeil. Il rejoint la courte liste des gagnants de cette distinction qui récompense tous les trois ans l'ensemble de l'oeuvre d'auteurs québécois. On discute aussi avec lui de son dernier ouvrage, Le peintre d'aquarelles qui aborde le thème de la vieillesse.

  • L'Antiquité pour les nuls avec Pierre-Luc Brisson : Socrate

    « L'influence de Socrate a été telle pour le développement de la philosophie occidentale que l'on établira, à partir de lui, une césure entre philosophes ''socratiques'' et ''présocratiques'' », explique l'historien et doctorant en histoire ancienne à l'Université du Québec à Montréal Pierre-Luc Brisson. Il est de passage dans notre studio pour insister sur l'importance du célèbre philosophe grec, dont les enseignements sont toujours d'actualité.

  • La montée de lait de Manal Drissi : ode au clitoris

    « Beaucoup trop de gens, hommes et femmes, ignorent encore que cet organe des dieux a deux racines de dix cm chacune, dix-huit composantes, la sensibilité sensorielle d'un trip d'ecstasy, et que Freud était dans le champ », explique la pétillante chroniqueuse Manal Drissi. Cette dernière célèbre avec fougue l'existence de « l'organe du plaisir » et déplore le flou et l'ignorance qui l'entoure.

  • La pièce de théâtre l'Iliade: « si tu veux la paix, prépare la guerre »

    « Pour parler de paix, il faut aborder la guerre, il faut assumer la part d'ombres qu'on a », croit le comédien Marc Beaupré. En compagnie de son collègue et ami Emmanuel Schwartz qui personnifie Achille, il est venu lire un extrait inédit de sa prochaine pièce de théâtre, l'Iliade, qui sera présenté au Théâtre Denise-Pelletier du 8 novembre au 6 décembre. Inspiré du texte d'Alessandro Baricco, la pièce veut réinventer à sa façon le célèbre récit d'Homère.

Vous aimerez aussi