•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Audio fil du mardi 26 septembre 2017

Rattrapage

  • « Pardonner, c'est dire à quelqu'un : "Je ne te réduis pas à ta faute. Je ne te pétrifie pas dans l'acte mauvais que tu as fait. Je te rends ta liberté et ta conscience qui est capable de bien ou de mal." Pardonner, c'est vivre en humanité », crois le dramaturge, romancier, comédien et essayiste Éric-Emmanuel Schmitt. Il publie La vengeance du pardon, un livre qui « explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences ». De Paris, il discute avec nous de sa vision du monde, de ses craintes, mais surtout de ses espoirs.

  • « Racine ne se prenait pas pour un 7UP, comme disait Anne Dorval. C'est un auteur sulfureux. On le sait capable d'être traître, d'être méchant. C'est un pas fin », explique l'historien Daniel Turcotte, qui lève le voile sur les sombres secrets du célèbre dramaturge français. Superstar de son époque, Racine a tout fait pour s'élever socialement, allant même jusqu'à flouer Molière en lui ravissant sa muse.

  • « J'ai grandi avec ça. C'est là que j'ai découvert la critique sérieuse de musique », dit le journaliste du Montreal Gazette Brendan Kelly, au sujet du magazine Rolling Stone. Véritable icône dans les médias et la culture populaire, il a su défier le temps depuis sa première publication en 1967, à San Francisco. Sentant le vent tourner, le fondateur et actionnaire principal du magazine, Jann Wenner, le met en vente, semant l'émoi chez ses lecteurs. La chroniqueuse Ariane Cipriani, en compagnie de Brendan Kelly, parle de cet objet culturel dont la popularité ne se dément pas.

Vous aimerez aussi