•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Audio fil du jeudi 7 septembre 2017

Audio fil

  • Sarah Berthiaume et Alain Farah chassent les muses hors des murs

    « Je nourris le souhait que grâce à cette chronique, nous parvenions à déboulonner le mythe tenace de l'inspiration comme souffle créateur mystique venu de nulle part. Le but, c'est d'aller chasser les muses dans la vraie vie », annonce la dramaturge et metteure en scène Sarah Berthiaume. En compagnie de l'écrivain Alain Farah, elle est allée sur la plage Jean-Doré en pleine éclipse solaire pour s'inspirer des lieux, des gens et de ce moment unique pour en faire un texte.

  • Paul à Montréal, la vie extraordinaire d’un personnage ordinaire 

    « Paul est né en 1998 à mon atelier du boulevard Saint-Laurent. Je m'ennuyais un peu en attendant les approbations des clients pour mes illustrations, alors j'ai créé le personnage pour me désennuyer entre deux commandes », confie le bédéiste Michel Rabagliati. Il est de passage dans notre studio pour parler des origines de son mythique personnage, Paul, qui est, on le devine, son alter ego.

  • Le rôle crucial du professeur d'Albert Camus

    Camus ne serait pas Camus s'il n'avait pas connu son professeur Louis Germain, laisse entendre l'auteur, compositeur et interprète Thomas Hellman. Il profite de la rentrée scolaire pour nous parler de la relation singulière qu'entretenait l'auteur de L'étranger avec son maître de classe. Il dresse ainsi le portrait d'un jeune homme avide de savoir, mais prisonnier de sa condition sociale à Alger.

Vous aimerez aussi