•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Audio fil du mercredi 30 août 2017

Audio fil

  • Le roman (Sainte-Famille), au cœur de la violence conjugale  

    « Il n'y a pas d'espoir dans la violence conjugale, il n'y a pas de lumière », pense l'écrivain et poète Mathieu Blais. Dans son dernier roman, (Sainte-Famille), il explore les zones sombres d'un mari brutal qui tiraille sa famille en tentant de se mettre à la place d'un personnage barbare, mais aussi de sa femme et de leur enfant, dans une perspective d'empathie et de compréhension.

  • La pensée de Nietzsche récupérée par l'extrême droite

    « On se contente de le citer, on ne le lit pas. Ça donne un vernis pseudo-intellectuel à notre démarche et c'est évidemment une récupération très problématique », croit le professeur en philosophie au Cégep du Vieux Montréal Xavier Brouillette au sujet de Nietzsche. La pensée du célèbre philosophe allemand, dont l'œuvre est colossale et complexe, est souvent réinterprétée et déformée par différents groupes d'extrême droite afin qu'elle épouse leur cause.

  • Ça, de Stephen King : trôner au sommet de l’horreur

    « Quand on retombe dedans, on retrouve le même plaisir », dit l'animateur et chroniqueur François Lemay au sujet du livre Ça, du célébrissime écrivain Stephen King. L'auteur et professeur au Département de littérature de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) Samuel Archibald s'est aussi prêté à la relecture de ce classique qui a terrorisé une bonne frange de lecteurs depuis sa parution, en 1986.

Vous aimerez aussi