•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIUSSS surveille de près les hospitalisations

Place publique

En semaine de 15 h à 18 h

Le CIUSSS surveille de près les hospitalisations

Rattrapage du lundi 30 novembre 2020
L'hôpital de Jonquière.

L'hôpital de Jonquière

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

La situation dans les hôpitaux demeure une grande préoccupation pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, malgré une stabilisation du nombre de nouveaux cas de coronavirus diagnostiqués depuis les derniers jours.

La direction du CIUSSS envisage d’ajouter sept lits en centre hospitalier à Saguenay, à l’hôpital de Chicoutimi ou de Jonquière, et d’utiliser les sept lits ouverts à Roberval. Elle souhaite ainsi éviter les transferts de patients vers Québec.

On va surveiller les admissions dans les urgences et ajuster nos lits le cas échéant, indique la présidente-directrice générale du CIUSSS, Julie Labbé.

Le CIUSSS veut également augmenter le nombre de lits disponibles en soins intensifs. Actuellement, six lits sont ouverts. La direction veut passer à 12 lits. Selon les données publiées lundi, il y avait 64 personnes hospitalisées, dont cinq aux soins intensifs. Ces deux données sont stables depuis vendredi dernier.

Des équipes de retour

La PDG du CIUSSS salue l’apport de la centaine de personnes venues en renfort dans le réseau de la santé de la région. Ils nous donnent de l’aide de façon incroyable. C’est de l’aide qui était attendue, souligne Julie Labbé.

Il y a encore près de 150 employés retirés de leurs milieux de travail en lien avec la COVID-19, alors qu’on en comptait plus de 200 la semaine dernière. C’est donc dire que plusieurs employés sont de retour au travail.

Les gens qui reviennent permettent aux autres d’aller se reposer, précise la PDG du CIUSSS. Les gens sont fatigués, ça fait quand même neuf mois qu'on est au front et la deuxième vague est beaucoup plus difficile que la première.

Employés à l’hôtel

Parmi les employés du réseau de la santé atteints de la COVID-19, une trentaine ont choisi de passer leur convalescence dans des hôtels de la région pour éviter de propager davantage le virus au sein de leur foyer. Ils ont des conditions particulières, comme une mère qui vit avec eux avec une condition particulière, explique Julie Labbé.

Transferts en CHSLD

La PDG du CIUSSS confirme aussi que 12 personnes ont été transférées de l’hôpital vers le CHSLD Jacques-Cartier au cours des derniers jours. Elle rappelle que de tels transferts avaient également été faits vers le CHSLD Isidore-Gauthier près d’Alma, touché par une importante éclosion.

Ce n’est pas l’idéal de laisser nos gens à l’urgence. On s’assure de monter les gens sur les unités de soins et de prendre les profils CHSLD et de les envoyer temporairement à Jacques-Cartier.

Julie Labbé, présidente-directrice générale du CIUSSS

C’est dans la chaîne de ce qui se passe à l’urgence, ajoute-t-elle. Quand on voit qu’on a beaucoup de patients chauds à l’urgence qui nécessitent une admission sur les unités, on réévalue chacun des profils au fur et à mesure et on vient à prendre une décision clinique qui nous dit qu’on est capable de libérer de l’espace de lits pour faire monter les gens de l’urgence.

Un point de presse à 11h mardi

Julie Labbé participera mardi matin, à 11h, à un point de presse virtuel en compagnie du directeur régional de la santé, le Dr Donald Aubin. Cet événement sera diffusé sur la page Facebook de Radio-Canada Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !