•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place publique

En semaine de 15 h à 18 h

GNL Québec : les Premières Nations expriment leur position

Rattrapage du vendredi 30 octobre 2020
Charles-Édouard Verreault

Charles-Édouard Verreault, conseiller Pekuakamiulnuatsh Takuhikan

Photo : Radio-Canada / Charles Buckell

Les communautés innues de Mashteuiatsh, de Pessamit et d'Essipit ne prendront pas position sur le projet de GNL Québec avant la fin des processus d'évaluation environnementale.

Toutefois, le vice-chef de Mashteuiatsh, Charles Édouard Verreault a rappelé que le projet touche un territoire ancestral et que les communautés ont un droit de véto.

Les premières nations ont des droits ancestraux mais également un titre sur le territoire, donc on peut décider du développement qui se passe sur notre territoire. Pour nous il est bien entendu que le projet va prendre notre consentement , sans notre consentement le projet ne verra pas le jour, a admis Charles Édouard Verreault en entrevue à Place publique.

Le site projeté de l’usine de liquéfaction de gaz naturel se trouverait sur une zone située sur une partie du territoire ancestral des trois communautés innues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !