•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place publique

En semaine de 15 h à 18 h

COVID-19 : la santé publique confiante malgré tout

Rattrapage du mercredi 21 octobre 2020
Donald Aubin dans son bureau.

Le directeur de la santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

La santé publique régionale a bon espoir d'éviter de voir le Saguenay-Lac-Saint-Jean basculer en zone rouge. La diminution des cas confirmés depuis deux jours encourage les spécialistes.

On voit aussi que des secteurs qui étaient chauds comme Alma, même s’il y a encore beaucoup d’activités, c’est quand même à la baisse. Les milieux qui étaient en éclosion dans ce secteur sont en train de se contrôler, résume le directeur régional de la santé publique, Donald Aubin, en entrevue à l’émission Place publique.

Il croit que la population s’est mobilisée « pour parvenir à vaincre ce virus ». En revanche, les prévisions faisant de Jonquière le prochain secteur à surveiller se sont confirmées.

Éclosion à l’unité D2

Le Dr Donald Aubin indique que la faille qui pourrait expliquer la propagation au sein de l'unité D2 de l'hôpital de Chicoutimi, dédiée aux patients atteints de la COVID-19, n’est pas encore connue. Il rappelle que les employés se protègent et portent adéquatement les équipements. La formation en ce sens est également au rendez-vous.

C’est gens-là sont très compétents et pourtant il y a de la propagation. On est devant un virus dont la marge de manœuvre est extrêmement mince. On marche sur une glace qui est mince. C’est beaucoup en lien avec ça. Les gens doivent constamment garder leur concentration. C’est exigeant pour ces gens. Travailler dans un pareil contexte, ce n'est pas facile, fait-il valoir.

L'hôpital de Chicoutimi

L'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

L’ajout de lits à cette unité bondée n’est pas une option à très court terme. Le directeur de la santé publique souligne que cela entraînerait la réduction de certaines activités. Toutefois, il se fait rassurant en confirmant que des lits supplémentaires seront ajoutés lorsque la situation l’obligera.

Les milieux de Jonquière et de Chicoutimi devraient retenir l’attention au cours des 48 prochaines heures. Donald Aubin espère que les cas positifs à la COVID-19 ne se disperseront pas trop dans la communauté et demeureront plutôt regroupés en éclosions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !