•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place publique

En semaine de 15 h à 18 h

Plaidoyer du Dr Dominic Gagnon en faveur de la chasse aux bonbons

Rattrapage du vendredi 9 octobre 2020
Une citrouille énorme avec un visage et des yeux sanglants.

Des résidents ont fait preuve de créativité pour présenter leur citrouille.

Photo : CBC / Mehrdad Nazarahari

Le médecin Dominic Gagnon croit que la traditionnelle cueillette de bonbons propre à la fête de l'Halloween devrait avoir lieu.

En entrevue à l’émission Place publique, l’urgentologue a indiqué qu’il considère comme « très faibles » les risques de transmission de la COVID-19 par les emballages de bonbons et les surfaces. Il estime que les familles comprennent bien les consignes de distanciation physique et seraient en mesure de garder une saine distance lors du porte-à-porte afin d’éviter la propagation du virus entre petits monstres et leurs proches.

De nombreux parents du Québec demeurent pendus aux lèvres du premier ministre, François Legault, et à celles de son directeur de la santé publique, Horacio Arruda, en ce qui a trait à la tenue, ou non, de la collecte de friandises le 31 octobre. Dominic Gagnon estime que la célébration de l’Halloween dans sa forme habituelle doit être maintenue puisqu’elle recèle des avantages manifestes pour « la santé physique et mentale » de la population.

Les risques de contamination à la COVID-19 sont relativement minces étant donné que c’est une activité qui se passe déjà dehors. C’est déjà une activité qui se fait en famille, donc on est déjà dans une bulle […]. Quand on passe l’Halloween à l’extérieur, on porte un masque aussi. La transmission du virus est très, très faible.

Le Dr Dominic Gagnon

Le danger relève des rassemblements, indique-t-il.

« Quand j’entends la Municipalité [Saguenay] parler d’une possible fête à la place du Citoyen, je suis beaucoup moins d’accord. Mais quand il y a une petite bulle familiale de trois ou quatre personnes qui gardent leurs distances [il y a moins de risques] », a fait valoir le médecin.

Une fête virtuelle à Alma

Les citoyens du quartier Saint-Pierre, à Alma, seront invités à décorer leurs citrouilles à l’occasion de la fête de l’Halloween cette année.Une activité virtuelle aura lieu et des prix seront remis aux auteurs des plus belles créations.

« On souhaite que le quartier soit animé et qu’on célèbre même si on ne pourra peut-être pas sortir dehors », a indiqué Julie Gagnon, membre du comité citoyen du quartier Saint-Pierre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !